DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les stratégies de Barack Obama très attendues au sommet de l'OTAN


Etats-Unis

Les stratégies de Barack Obama très attendues au sommet de l'OTAN

Alors que le président américain Barack Obama se prépare à fouler le sol européen pour la seconde fois en moins de trois mois, les stratèges militaires américains travaillent sur les options politiques à présenter aux alliés de l’OTAN lors du sommet du pays de Galles.

Cette rencontre de l’Alliance est assombrie par l’escalade du conflit en Ukraine et par le combat contre l’Etat islamique en Irak et en Syrie. Deux crises qui nécessitent de nouvelles stratégies et les alliés européens espèrent qu’Obama a un plan d’action. A Washington, les experts en sécurité et politique étrangère estiment que l’avancée des jihadistes sera dans tous les esprits au pays de Galles, mais ne voient pas l’OTAN se saisir du problème :

“Je pense, qu‘à court-terme, on verra plus une coalition de volontaires, des membres de l’OTAN qui veulent participer au soutien militaire des Kurdes ou peut-être même aux frappes aériennes sur l’Irak, voire sur la Syrie. L’OTAN en tant que tel ne l’envisage pas dans l’immédiat, mais je pense que l’alliance doit être consciente de la menace.” (Heather Conley, Center of Strategic & International Studies)

Concernant l’Ukraine, Obama est déterminé à demander aux Européens de faire plus et à s’assurer le plus large consensus possible pour maintenir le cap sur la stratégie actuelle, à savoir contenir Moscou en lui imposant des sanctions et renforcer politiquement et militairement la frontière orientale de l’OTAN.

“Obama doit absolument avoir une stratégie claire sur la façon de dissuader fermement le président Poutine de prendre des mesures supplémentaires en Ukraine, et cela pourrait impliquer une assistance militaire directe à l’Ukraine ou une aide financière plus importante pour permettre à Kiev d’acheter des armes sophistiquées.” (Simona Kordosova, Atlantic Council)

Juste avant le sommet du pays de Galles, Obama est attendu en Estonie pour exprimer le soutien inconditionnel des Etats-Unis envers la souveraineté et l’intégrité territoriale des républiques baltes.

Selon notre correspondant à Washington, Stefan Grobe, “le message du président Obama aux alliés européens est double : primo, l’engagement de Washington à la sécurité collective est inébranlable. En second lieu, l’Europe doit faire plus, même si cela signifie des sacrifices supplémentaires”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Vladimir Poutine compare l'armée ukrainienne à l'occupant nazi