DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Kiev dénonce une "agression directe et ouverte" de la Russie


Ukraine

Kiev dénonce une "agression directe et ouverte" de la Russie

Avant des négociations aujourd’hui à Minsk au Bélarus, le chef de la diplomatie russe Serguei Lavrov a dit espérer ce matin que ces discussions soient consacrées essentiellement à un cessez-le-feu immédiat et sans conditions. “Il n’y aura pas d’intervention militaire. Nous sommes uniquement pour un règlement pacifique de cette terrible crise, de cette tragédie. Et tout ce que nous faisons, c’est chercher une solution politique au conflit”, a ajouté Sergueï Lavrov.

De son côté, le président ukrainien Petro Porochenko a déclaré ce matin qu’une “agression directe et ouverte avait été lancée en provenance d’un Etat voisin” et que cela avait “changé radicalement la situation dans la zone de conflit”. Samedi, il avait également souhaité que les discussions à Minsk débouchent sur un cessez-le-feu. Des discussions auxquelles devaient participer des représentants de l’Ukraine, de la Russie, de l’OSCE, de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, et des rebelles prorusses.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

10 ans après Beslan, les blessures toujours ouvertes