DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pakistan : la télévision publique assiégée par les manifestants


Pakistan

Pakistan : la télévision publique assiégée par les manifestants

Au Pakistan l’armée a du à nouveau faire face à la colère des manifestants antigouvernementaux. Dans le centre d’Islamabad, elle les a délogé du siège de la télévision 
publique PTV. Les émissions, interrompues pendant l’invasion des manifestants, ont été rétablies.

Des milliers d’opposants campent 
depuis deux semaines dans le centre de la capitale pour réclamer la démission du chef du gouvernement, 
ils contestent la régularité de son élection en 2013. Les protestataires ont d’ailleurs tenté d’accéder dans la matinée à la résidence officielle du Premier ministre Nawaz Sharif.

Des heurts violents samedi avaient fait trois morts. Signe de la forte tension qui règne au Pakistan, les écoles sont restées fermées en ce jour de rentrée scolaire.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

10 ans après Beslan, les blessures toujours ouvertes