DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une nouvelle ville reprise à l'Etat Islamique par les forces irakiennes


Irak

Une nouvelle ville reprise à l'Etat Islamique par les forces irakiennes

L’armée iraquienne et les combattants Peshmerga ont enregistré une nouvelle victoire ce lundi : la ville de Suleiman Bek, contrôlée pendant près de trois mois par l’Etat Islamique (EI), a été reprise. Une trentaine de djihadistes ont été tués et les forces irakiennes et kurdes, appuyées par des milices chiites locales, ont désamorcé des dizaines de bombes cachées sur place par l’EI.

Plus tôt, c’est la ville turcomane d’Amerli qui avait été reprise aux djihadistes.

Une aide américaine aéroportée de 37.000 litres d’eau a été parachutée sur la région la nuit dernière.

L’ONU, dont le Conseil des Droits de l’Homme était réuni à Genève, estime que le conflit en Irak a fait 5.600 morts en trois mois.

Le débat portait ce lundi sur une résolution demandant une enquête urgente sur les atrocités commises par l’Etat Islamique.

Mohammed Chia al Soudani, ministre irakien des Droits de l’Homme :
“Le soi-disant Etat Islamique n’est pas un phénomène irakien. C’est une organisation transnationale qui est une menace imminente pour tous les pays du monde. Elle défie tous les principes des droits de l’Homme et des lois internationales”.

L’enquête, pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et “nettoyage ethnique et religieux”, devrait être prochainement lancée.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : une rentrée scolaire pleine d'espoir de paix