DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Knee defender : fauteur de troubles dans les avions


entreprises

Knee defender : fauteur de troubles dans les avions

Pour empêcher que son voisin de devant n’empiète sur son espace vital en inclinant son siège, un américain qui prenait souvent l’avion a inventé en 2003 un objet qui empêche l’inclination du siège de devant.
L’objet s’appelle en anglais “knee defender”, littéralement le défenseur du genou.
Il est composé de deux clips qui se positionnent sous les bras de la tablette devant soi, bloquant tout basculement du siège avant.
Les incidents se sont multipliés ces dernières années autour du knee defender. Le 24 août dernier, un vol United Airlines entre Newark et Denver a été dérouté sur l’aéroport de Chicago, après une violente dispute entre deux passagers, dont l’un avait utilisé le “Knee Defender”. Trois jours plus tard, sur un vol d’American Airlines entre Miami et Paris, une autre dispute a dégénéré à cause de lui.
“Knee Defender” n’est toujours pas officiellement interdit mais la plupart des compagnies américaines les ont interdits à bord. D’autres, compagnies comme les low cost Easyjet ou RyanAir, ont réglé le problème en renonçant aux sièges inclinables.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

Voiturage : nouveau revers pour Uber en Allemagne