DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Obama aux pays baltes : "Vous ne perdrez plus jamais votre indépendance"


Estonie

Obama aux pays baltes : "Vous ne perdrez plus jamais votre indépendance"

Première visite, hautement symbolique, de Barack Obama dans un pays balte. Le président américain s’est arrêté en Estonie avant de se diriger au sommet de l’OTAN, pour adresser un message fort à la Russie.

Mais au préalable, il a réagi à l’exécution du journaliste américain par les jihadistes de l‘État islamique (EI) en Irak : “Ils ont échoué parce que comme tout le monde, les Américains sont écœurés par leur barbarie. Nous ne serons pas intimidés. Leurs actes horribles n’ont fait que nous unir en tant que pays et renforcer notre détermination à combattre ces terroristes.”

Plus tard dans la journée, devant un public représentatif de la société civile estonienne et devant les présidents des trois républiques baltes, Barack Obama a voulu les rassurer en rappelant l’article 5 de la charte de l’OTAN qui engage tous les alliés face à une agression extérieure : “nous serons là pour l’Estonie, nous serons là pour la Lettonie, nous serons là pour la Lituanie. Vous déjà avez perdu votre indépendance une fois dans le passé. Avec l’OTAN, vous ne la perdrez plus jamais.”

Car la peur historique de Moscou monte dans les trois États baltes ainsi qu’en Pologne. Ils ont tous demandé une augmentation du nombre de soldats de l’OTAN sur leurs territoires suite au conflit en Ukraine.

L’angoisse est également nourrie par la présence d’importantes minorités russophones en Estonie et en Lettonie, représentant plus du quart de leurs populations.

Explications de Catlyn Kirna, professeure de l’université de Tallinn : “en particulier après ce qui s’est passé en Ukraine, dit-elle, beaucoup de gens ont peur que cela puisse se produire également ici, qu’un jour la minorité russophone dise qu’elle veut rejoindre la Russie et qu’elle veut que le nord-est de l’Estonie soit indépendant pour le donner à la Russie.”

Dans les rues, les gens ne cachent pas leur nervosité. Ils demandent que les alliés ne se contentent pas simplement de déclarations. “Je n’aime pas comment la Russie se comporte avec l’Ukraine, commente une habitante de Tallinn. Bien sûr que je veux entendre un message plus fort. Beaucoup de gens le souhaitent également.”

Barack Obama a promis d’accroître la présence militaire américaine en Europe, et dans les pays Baltes, notamment en déployant des unités des forces aériennes pour des manœuvres dans la région de la mer Baltique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un sommet de l'OTAN sous haute surveillance