DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Al Quaïda ne veut pas se faire oublier et annonce la création d'une branche en Inde


Inde

Al Quaïda ne veut pas se faire oublier et annonce la création d'une branche en Inde

Al Qaïda, qui s’est récemment fait voler sa place de leader de la cause islamiste fondamentaliste par l’Etat Islamique, se devait de réagir. Ayman al-Zawahiri, son chef, a annoncé ce jeudi la création d’une branche de son organisation en Inde, en Birmanie et au Bangladesh.

Pour Ajai Sahni, expert politique indien, il s’agit donc avant tout d’un coup de communication :
“Il s’agit d’une groupe qui ne représente pas aujourd’hui une menace globale, mais un groupe qui se bat pour sa propre survie et sa légitimité aux yeux du monde musulman radical.”

De quoi inquiéter tout de même les autorités indiennes, qui ont placé plusieurs provinces du pays en alerte.

Parmi ces provinces, le Cachemire, en proie à un mouvement séparatiste, et où Al-Quaïda n’a absolument pas sa place, selon beaucoup :

“Nous voulons que le problème du Cachemire soit résolu à travers le dialogue uniquement, donc le chef d’Al Quaïda devrait y réfléchir à deux fois avant de déclarer vouloir s’implanter ici”, déclare un jeune Cachemiri.

Pour l’instant aucune cellule d’Al-Qaïda, ni-même de ses membres, n’ont été identifiés en Inde.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les anti-Otan donnent de la voix au Pays-de-Galles