Cet article n'est pas disponible depuis votre région

L'Académie Goncourt dévoile sa première sélection 2014

Access to the comments Discussion
Par Euronews
L'Académie Goncourt dévoile sa première sélection 2014

<p>L’Académie Goncourt a dévoilé jeudi sa première sélection de 15 romans qui concourent pour le plus prestigieux prix littéraire français qui sera remis le 5 novembre prochain au célèbre restaurant parisien Drouant. </p> <p>Parmi les titres retenus figurent entre autres “L’amour et les forêts” d’Eric Reinhardt (Gallimard), un des romans vedettes de la rentrée, ainsi que “On ne voyait que le Bonheur” de Grégoire Delacourt (Lattès). Le nouveau livre de David Foenkinos “Charlotte” (Gallimard) fait aussi partie de cette première liste de prétendants. La sélection comporte également deux premiers romans : “Constellation” d’Adrien Bosc (Stock) et “Karpathia” de Mathias Menegoz (P.O.L).</p> <p>Dans cette première sélection tant attendue par tous les amoureux de la littérature, on note pourtant un grand absent : la fresque d’Emmanuel Carrère « Le Royaume », pourtant très remarquée par la critique et restant toujours en tête des ventes. </p> <p>Ancien animateur de la célèbre émission littéraire « Apostrophes » et président du jury 2014, Bernard Pivot avait émis des réserves sur le roman d’Emmanuel Carrère dans sa dernière chronique du « Journal du Dimanche ». Tout en défendant “l’honnêteté” du travail de l’auteur, il fustigeait la présence de “cinq ou six pages pornographiques dont la justification est nulle” ainsi que son manque de modestie.</p> <p>L’absence de l’auteur de “Limonov” parmi les élus de la première étape du concours a provoqué des réactions de nombreux twittos :</p> <p><blockquote class="twitter-tweet" lang="en"><p>Curieux ces absences dans la liste du Goncourt (ne serait-ce que "Le royaume" qui s'y prêtait franchement)</p>— Gilda F (@gilda_f) <a href="https://twitter.com/gilda_f/status/507501565675315200">September 4, 2014</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> <p><blockquote class="twitter-tweet" lang="en"><p>Incroyable. Le Royaume, d'Emmanuel Carrère n'est même pas dans la liste des 15 du Goncourt. Comment peuvent-ils passer à côté ?</p>— François Chrétien (@Quiroffe) <a href="https://twitter.com/Quiroffe/status/507519789485416450">September 4, 2014</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> <p><blockquote class="twitter-tweet" lang="en"><p>1ère liste <a href="https://twitter.com/hashtag/Goncourt?src=hash">#Goncourt</a> sur 15 titres, 4 Gallimard, 3 Grasset, 2 Actes Sud. 1 POL, Mathias Menegoz, mais pas Emmanuel Carrère.</p>— Alain Beuve-Méry (@BeuveMeryAlain) <a href="https://twitter.com/BeuveMeryAlain/status/507494442325258240">September 4, 2014</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> <p>Les jurés du prix Goncourt se réuniront à nouveau le 7 et le 28 octobre pour affiner la première sélection.</p> <p>En revanche, c’est sur cette liste que vont délibérer dès à présent les jeunes jurés du Goncourt des lycéens. </p> <p>En 2013, le Goncourt avait couronné Pierre Lemaitre pour “Au revoir là-haut” (Albin Michel).</p> <p>Voici l’intégralité de la sélection 2014 : <br /> <ul> <br /> <li>Adrien Bosc “Constellation” (Stock)</li><br /> <li>Kamel Daoud “Meursault, contre-enquête” (Actes Sud)</li><br /> <li>Grégoire Delacourt “On ne voyait que le bonheur” (JC Lattès)</li><br /> <li>Pauline Dreyfus “Ce sont des choses qui arrivent” (Grasset)</li><br /> <li>Clara Dupont-Monod “Le roi disait que j‘étais diable” (Grasset)</li><br /> <li>Benoît Duteurtre “L’ordinateur du paradis” (Gallimard)</li><br /> <li>David Foenkinos “Charlotte” (Gallimard)</li><br /> <li>Fouad Laroui “Les tribulations du dernier Sijilmassi” (Julliard)</li><br /> <li>Gilles Martin-Chauffier “La femme qui dit non” (Grasset)</li><br /> <li>Mathias Menegoz “Karpathia” (P.O.L)</li><br /> <li>Eric Reinhardt “L’amour et les forêts” (Gallimard) </li><br /> <li>Emmanuel Ruben “La ligne des glaces” (Rivages)</li><br /> <li>Lydie Salvayre “Pas pleurer” (Seuil)</li><br /> <li>Joy Sorman “La peau de l’ours” (Gallimard)</li><br /> <li>Eric Vuillard “Tristesse de la terre” (Actes Sud)</li><br /> </ul></p>