DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

27 jours de calvaire avec les djihadistes de l'État islamique

Vous lisez:

27 jours de calvaire avec les djihadistes de l'État islamique

Taille du texte Aa Aa

C’est l’histoire de Somaa, une adolescente de 14 ans qui a réussi à fuir les terroristes de l‘État islamique qui l’avaient enlevée.

Nous sommes dans le village de Dohuk, dans le nord de l’Irak, où la jeune femme a trouvé refuge.

Elle est une Yézidi, membre de cette minorité religieuse d’Irak attaquée à la mi-août par les djihadistes.

“Ce matin là, nous avons fui notre village de Tel Azer, raconte la jeune femme. Nous sommes allés dans un autre village mais les terroristes de Dash sont arrivés et nous ont séparés en trois groupes, les femmes non mariées, les femmes âgées et les hommes jeunes. Les hommes jeunes ont tous été tués. Mon frère était parmi eux et je l’ai vu mourir. Ils ont pris avec eux toutes les jeunes femmes.”

Les terroristes ont ensuite traîné Somaa et le groupe d’otages de villages en villages puis exigé que toutes se convertissent à l’Islam en menaçant de les exécuter en cas de refus.

Arrivée à Mossoul, Somaa a été vendue.

“Mon amie et moi avons été vendues à deux Sheikh de Falludjah. Ils devaient avoir l‘âge de mon père. Ils nous ont maltraités, ils nous frappaient si on faisait quelque chose de mal ou que nous ne devions pas faire.”

Le calvaire de Samaa a duré 27 jours. L’adolescente a profité d’un verrou mal fermé pour prendre la fuite avec son amie, rejoindre Bagdad et ensuite le nord de l’Irak.

Selon elle, le destin de celles qui n’ont pas pu fuir est d‘être violées, tuées ou réduites en esclavage.