DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'OMS publie son premier rapport sur le suicide


monde

L'OMS publie son premier rapport sur le suicide

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié ce jeudi son premier rapport sur le suicide. Deux faits marquants en ressortent. Le premier concerne l’ampleur du phénomène : selon le rapport, quelques 800 000 personnes se suicident chaque année dans le monde, soit une toutes les 40 secondes. Ce chiffre dépasserait même celui des victimes de guerre et de catastrophes naturelles.

Le deuxième fait marquant concerne l’âge des personnes qui passent à l’acte. Selon l’étude de l’organisation, le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les jeunes âgés de 15 à 25 ans, même si la majorité des personnes qui attentent à leur vie ont plus de 50 ans.

C’est l’Asie du sud-est qui est la plus touchée, les pays de tradition catholique comme l’Italie se trouvant de l’autre côté du spectre, souligne en outre le rapport. Le suicide touche aussi deux fois plus d’hommes que de femmes.

Mais ce que déplorent le plus les auteurs de l’étude est le fait que le phénomène du suicide reste, trop souvent encore, un sujet tabou. « Il faut agir pour répondre à un grave problème de santé publique resté trop longtemps tabou », a déclaré la directrice générale de l’OMS Margaret Chan, pour qui cet acte désespéré est « évitable ».

Mis à part ses qualités informationnelles, ce premier rapport de l’agence de l’ONU a aussi le mérite de promouvoir la prévention du suicide en encourageant les pays qui ont déjà entrepris des initiatives dans ce sens. Selon l’OMS, « des interventions et un traitement efficaces et opportuns peuvent contribuer à prévenir le suicide et les tentatives de suicide ». L’objectif de l’Organisation est de réduire de 10% le taux de suicide dans l’ensemble des pays d’ici à 2020.

Prochain article

monde

Combien coûtera la reconstruction de Gaza ?