DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sur le tournage du "American History X" hongrois


cinema

Sur le tournage du "American History X" hongrois

En partenariat avec

Le cinéma hongrois peut-il conquérir les salles européennes. Ici se tourne “Home Guards”, l’un des trois longs-métrages dans lesquels le Fonds cinématographique national hongrois a décidé d’injecter plusieurs millions d’euros.

L’histoire de deux frères, deux jeunes marginaux désabusés dans une pauvre ville de banlieue, confrontés à l’arrivée du nouveau chef de la police.

Pour la réalisatrice Krisztina Goda, ce film montre ce qu’un peu de pouvoir et d’idéologie peut faire à une personne et à une communauté entière : “mon précédent film, Caméléon, parlait d’un homme qui ment à tous ceux qu’il rencontre. Home Guards parle plutôt de comment toute une communauté est manipulée. C’est intéressant, et il y a beaucoup d’opportunités dramatiques dans ce film.”

Le film est adapté du roman de Laszlo Bernat Czetö. L’histoire a souvent été comparée à celle du film American History X. Racisme et organisations paramilitaires sont devenues un véritable problème en Hongrie ces dernières années. Les gens n’hésitent plus à se faire justice eux-mêmes. Mais la réalisatrice ne voulait pas se lancer dans un documentaire sur la réalité hongroise. “Le monde décrit dans notre film est fictif. L’organisation de jeunes dépeinte dans le film ne ressemble à rien de qui existe vraiment. Ce n‘était pas notre but.”

Dans le film, les deux frères sont déterminés à vivre une vie sans véritable perspective.
Mais ils se font recruter par un leader charismatique pour rejoindre un groupe chargé de surveiller quartiers et maisons, ils franchissent le pas et prennent entre leurs mains la justice.
Viktor Kleim joue le rôle du frère aîné : “entre le début et la fin du film, nos personnages évoluent beaucoup. A la fin, nous nous sommes rasé la tête, et nous ne savons plus comment nous arrêter. Nous n’avons plus d’ennemis, nous faisons ce que nous voulons et nous ne tenons pas compte de l’opinion des autres.”

Le plus jeune des frères est joué par Attila Vidnyansky Jr. qui n’est même pas encore sorti de l’académie de théâtre. Son personnage rencontre moins de problèmes que son aîné. “J’ai aussi un frère, et cette atmosphère, cette banlieue, traîner en ville…, c’est quelque chose que je connais”.

Le tournage est bientôt terminé et le film arrivera sur les écrans en 2015.

Prochain article

cinema

Venise : Al Pacino x2 à la Mostra