DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

A Marioupol, la circonspection de la population


Ukraine

A Marioupol, la circonspection de la population

Dans l’est de l’Ukraine, les forces ukrainiennes ont amorcé leur repli, notamment à Donetsk, suite à l’entrée en vigueur d’un cessez-le-feu. Des échanges de prisonniers pourraient avoir lieu, dès samedi, comme le prévoit le protocole.

Pour l’instant, la trêve semble donc respectée, mais à Marioupol, on reste vigilant, par peur d’une nouvelle désillusion.

“J’ai du mal à croire que le cessez-le-feu va durer. Plusieurs fois, déjà, ils ont essayé d’arrêter les combats. Le problème de fond, c’est que la situation dans le pays n’est toujours pas stable”, estime Olga, une habitante de la ville.

“On a déjà eu des trêves mais elles n’ont jamais tenu”, renchérit Svetlana, qui vit elle aussi à Marioupol.

Malgré le cessez-le-feu, l’Union européenne a approuvé la mise en place ce vendredi de nouvelles sanctions contre la Russie pour “atteinte à la souveraineté de l’Ukraine”.

Le président français, François Hollande, a, lui, déclaré qu’il déciderait fin octobre de livrer ou non les navires de guerre à Moscou, en fonction de l’avancement du cessez-le-feu et d’un accord politique sur l’Ukraine.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Cessez-le-feu : la "responsabilité commune" de Kiev et de Moscou