DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le pigeon de Roy Andersson, Lion d'Or à Venise

Vous lisez:

Le pigeon de Roy Andersson, Lion d'Or à Venise

Taille du texte Aa Aa

Palmarès singulier à la Mostra de Venise.

Le Lion d’Or a été attribué à Roy Andersson pour “Un pigeon assis sur une branche, réfléchissant sur l’existence”.

Le jury et son président – le compositeur français de musiques de films – Alexandre Desplat, ont été séduits par ce film déroutant qui propose une réflexion sur l’absurdité, sous la forme de sketches humoristiques.

A 71 ans, le réalisateur suédois signe son cinquième film. Il avait décroché le prix du Jury à Cannes pour “Chansons du deuxième étage” il y a 14 ans.

Dans ce long-métrage pour le moins atypique, on retrouve la patte de Roy Andersson : ses fameux plans-portraits, ressemblant à des tableaux.

Le Lion d’Argent de la meilleure mise en scène a été décerné à Andrei Konchalovsky pour “The Postman’s White Nights” qui plonge, en silence, dans le quotidien d’un petit village russe isolé.

Le réalisateur russe avait déjà obtenu le grand prix spécial du Jury en 2002 à la Mostra pour “la Maison de fous”.

Le cinéma italien ne repart pas bredouille : “Hungry Hearts” de Saverio Costanzo a été récompensé par deux prix d’interprétation (Alba Rohrwacher, prix d’interprétation féminine et Adam Driver, prix d’interprétation masculine).