DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine : D'abord la trêve, ensuite le processus politique


Ukraine

Ukraine : D'abord la trêve, ensuite le processus politique

Alors que les armes se taisent en Ukraine, les dirigeants haussent le ton. Le cessez-le-feu conclut à Minsk semble tenir, malgré quelques violations sporadiques. Et alors qu’il commémore les exploits de l’Armée rouge, le chef du gouvernement autoproclamé de la République populaire de Donestk, Alexander Zakharchenko, restait campé sur ses positions. “Personne n’a parlé de nous comme d’une partie de l’Ukraine (…) Nous comprenons parfaitement que la communauté et la législation internationales ne soient pas capables de le reconnaître dans l’immédiat, mais c’est un processus qui est en marche.”

De son côté, le président ukrainien Petro Poroshenko s’est rendu hier à Mariupol, une ville du sud-est qui a récemment été attaquée par les rebelles. “La question de l’intégrité territoriale, de la souveraineté, de l’indépendance de mon pays n’est pas sujette à négociation. Soyons responsables, il faut comprendre qu’il est impossible de gagner un conflit uniquement par les armes. Plus nous faisons monter la pression, plus les troupes russes entrent sur notre territoire”, a conclut le chef de l‘État.

Chacun poursuit également ses démonstrations de forces. Un avion de chasse russe a survolé hier une frégate canadienne de l’OTAN en Mer noire. Le Kremlin n’apprécie guère le déploiement massif de forces de l’alliance qui ont officiellement pour but de sécuriser l’Europe de l’Est.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un attentat terroriste fait huit blessés au Chili