DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Di Montezemolo quitte la présidence de Ferrari

Vous lisez:

Di Montezemolo quitte la présidence de Ferrari

Taille du texte Aa Aa

Luca Cordero di Montezemolo va bientôt céder les rênes du cheval cabré.

Le 13 octobre prochain, il ne sera plus le président de Ferrari, un poste qu’il occupait depuis 23 ans.

La marque de voitures de luxe se porte on ne peut mieux avec un bénéfice net de 246 millions d’euros en 2013.

Mais les résultats sportifs ne sont pas à la hauteur des résultats financiers.

Illustration avec le Grand Prix d’Italie de Formule 1 disputé à Monza le week-end dernier qui a vu Fernando Alonso abandonner sur problème mécanique et Kimi Räikkönen se contenter d’une modeste neuvième place.

C’est Sergio Marchionne qui va succéder à Luca Cordero di Montezemolo à la tête de la Scuderia.

Numéro 1 du groupe Fiat-Chrysler, il avait préparé le terrain ces jours-ci en déclarant que “personne n’est indispensable” et que le “patron de Ferrari est aussi évalué sur ses résultats sportifs”.

Ajoutant même que “cela fait six ans que nous ne gagnons plus alors que nous avons les meilleurs pilotes du monde”.

Sergio Marchionne prendra ses nouvelles fonctions au moment où Fiat-Chrysler devrait faire son entrée en bourse à Wall Street.

Par ailleurs, l’un des principaux actionnaires de Ferrari, le groupe bancaire Santander, a perdu son PDG.

Emilio Botin, qui devait bientôt fêter ses 80 ans, est mort ce mercredi d’une crise cardiaque.

Période délicate donc pour la Scuderia à dix jours du Grand Prix de Singapour.

A charge pour Alonso et Räikkönen de redonner le sourire aux tifosis.