DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

The Boxtrolls, le nouveau joyau de l'impression 3D


cinema

The Boxtrolls, le nouveau joyau de l'impression 3D

En partenariat avec

Bienvenue dans l’univers souterrain des Boxtrolls, des petites monstres collectionneurs de déchets qui ont pris sous leur aile un petit humain orphelin.
Produit par la société américaine Laika, ce film en stop-motion fait appel à l’impression 3D, une technologie qui permet de renforcer le réalisme des personnages.

‘‘C’est très réaliste, car les marionnettes sont des choses tangibles’‘, explique Graham Annable, le co-réalisateur. ‘‘Quand vous regardez le film, vous sentez que ces marionnettes sont vraiment là ; on peut les toucher, c’est du vrai tissu, de la vraie peau ou plutôt du silicone. Chaque enfant se souvient d’avoir joué avec des poupées ou un petit train. Là, la réalité est renforcée.’‘

Rapide et souple d’utilisation, l’impression 3D permet d‘étendre la gamme des mouvements et expressions. Les studios Laika ont ainsi crée une bibliothèque de 50.000 expressions.

“Une fois que les visages sont conçus, on commence à se pencher sur leurs expressions qui sont réalisées avec ces imprimantes 3d de prototypage rapide, poursuit Graham Annable. Elles sont imprimées en fait, presque comme avec une imprimante classique, sauf que là, il y a des aimants sur le fond. Ensuite, on le met en place, et quand on filme, chaque image apparaît comme si les personnages parlaient ou exprimaient des émotions.’‘

The Boxtrolls est le troisième film en stop-motion des studios Laika, après ‘‘Coraline’‘ et ‘‘l‘Étrange Pouvoir de Norman’‘.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

Nicole Kidman joue une amnésique dans ''Avant d'aller dormir''