DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ecosse : la "bande de Westminster" se mobilise contre l'indépendance


Royaume-Uni

Ecosse : la "bande de Westminster" se mobilise contre l'indépendance

On n’avait rarement vu conservateurs, travaillistes et libéraux-démocrates aussi unis pour une cause politique. Mais l’Ecosse, qui se prononce sur son indépendance dans une semaine, vaut bien cela.

A l’instar de David Cameron, qui n’a pas hésité à sécher la séance des questions au gouvernement hier à Londres, le vice-Premier ministre et leader lib-dem Nick Clegg, ainsi que le chef des travaillistes, Ed Miliband, ont foncé en Ecosse pour défendre de toutes leurs forces le “non” au référendum.

Les indépendantistes ont le vent en poupe ces derniers jours et cette dernière semaine sera décisive.

David Torrance est journaliste et historien :
“On dirait de la panique mais c’est peut-être juste une expression des médias. La plupart des électeurs n’y prêtent pas tellement attention. Ce qui me frappe, c’est que c’est trop tard ! Le référendum sur l’indépendance n’est que dans une semaine. Alors, que les trois dirigeants des partis de la capitale débarquent ici et fassent des grandes déclarations d’amour à l’Ecosse… C’est bien, mais ils auraient du le faire il y a un an et de façon beaucoup plus consistante”.

Cette mobilisation soudaine, provoquée par un sondage qui donnait le “oui” en tête, a fait dire à Alex Salmond, Premier ministre écossais, que “la bande de Westminster était en train de paniquer”.

Mais hier soir, c’est bien le “non” qui avait repris six points d’avance, selon une autre étude.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Pakistan fait exploser un barrage pour sauver une ville