DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Catalogne en attente du résultat écossais


Le bureau de Bruxelles

La Catalogne en attente du résultat écossais

L’Ecosse, c’est vers là que porte le regard de la Catalogne ces temps-ci. Si les Ecossais franchissaient le pas les premiers, leur gestion de la transition vers l’indépendance serait une expérience riche d’enseignements pour les suivants.

“ En tant qu’Etat membre, le gouvernement britannique se rapprochera avec le gouvernement écossais de ses partenaires européens pour faire en sorte que la transition soit la plus harmonieuse possible pour les deux nouvelles entités “, explique, rassurant, l’eurodéputé nationaliste Ian Hudghton.

Comme l’Ecosse qui peut compter sur le pétrole de la Mer du nord, la Catalogne s’appuie sur une économie dynamique et prospère. Et les partisans de l’indépendance ont leur fierté.

“ La Catalogne est une vieille nation européenne et elle doit agir en conséquence. Elle doit montrer qu’elle a des choses à apporter. Nous ne nous tournons pas vers l’Europe pour y réclamer quoi que ce soit ou pour obtenir une protection “, insiste l’eurodéputé Ernest Maragall.

Pour la chercheuse Sonia Piedrafita, les deux cas sont néanmoins bien distincts, ne serait-ce que du point de vue légal. Et les exigences ne seront pas les mêmes.

“ L’Ecosse peut notamment demander à avoir des dérogations comme c’est le cas pour le Royaume-Uni. Elle doit aussi décider si elle veut garder la livre, si elle aura une banque centrale indépendante. Dans le cas de la Catalogne, le gouvernement espagnol va vraisemblablement contester la loi mise sur pied pour autoriser le référendum. Et l’on suppose que le gouvernement catalan repectera cette décision. Sinon, ce serait un acte de désobéissance civile. “

Cette loi permettant la consultation doit être votée la semaine prochaine au Parlement catalan.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Bruxelles : Juncker présente "sa" commission