DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Catalogne regarde avec envie l'Écosse


Espagne

La Catalogne regarde avec envie l'Écosse

La manifestation du 11 Septembre à Barcelone, qui a rassemblé plus d’ 1,8 millions de personnes a montré le désir d’un grand nombre de Catalans de changer les relations avec le gouvernement de Madrid. La plupart de ces manifestants, partisans de l’indépendance, soutiennent la proposition du gouvernement catalan de convoquer un référendum le 9 novembre.

Un référendum illégal aux yeux du gouvernement conservateur de Mariano Rajoy. Il a prévenu : il déposera un recours auprès de la Cour Constitutionnelle contre la loi catalane qui permettra la convocation du référendum.

Mais pourquoi la “nation” de Catalogne, mot qui exaspère Madrid, ne pourrait-elle pas voter? a demandé le président catalan Artur Mas : “la Catalogne est-elle une nation différente? C’est une nation différente, mais c’est une nation tout autant. Alors, si les Ecossais ont le droit de décider de leur avenir politique, pourquoi pas le peuple catalan? “

C’est la grande différence entre la Catalogne et l’Ecosse : Madrid refuse toute négociation, Londres les accepte. Rajoy ferme la porte à l’indépendance, Cameron s’est engagé à respecter le choix des Ecossais.

Mêmes revendications, mais des situations très différentes.

Par exemple, la question identitaire, très présente en Catalogne, avec notamment le catalan comme langue officielle, et presque absente en Écosse… et dans la rhétorique de son leader indépendantiste, Alex Salmond : “maintenant que nous avons l’occasion historique de mettre l’avenir de l’Ecosse entre les mains des Ecossais, de plus en plus de gens disent désormais : “oui, parce que…’”. Oui, parce que nous aurons les pouvoirs de créer les emplois dont nous avons besoin pour rendre ce pays plus prospère. Oui, parce que nous aurons le contrôle de notre budget pour protéger notre service national de santé publique. Oui, parce que nous devons, nous devons absolument, utiliser tous les talents des habitants d’Ecosse.”

Les enjeux économiques sont aussi différents. La plupart des réserves de pétrole de la mer du Nord sont dans les eaux écossaises, mais l‘Écosse ne représente que 10 % du PIB du Royaume-Uni. La Catalogne elle, est un poids-lourd, c’est la région la plus riche d’Espagne : 19 % du PIB espagnol, et 25 % de ses exportations.

Deux régions déjà autonomes, la Catalogne depuis 1980, et l‘Écosse depuis 1999, avec des compétences en matière de santé, éducation, services sociaux, mais deux réalités différentes.

Les Ecossais décident leur avenir, les Catalans attendent toujours.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Oscar Pistorius en liberté sous caution, en attendant sa peine