DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Chili commémore le coup d'État de 1973 dans un climat tendu sur fond d'attentats

Vous lisez:

Le Chili commémore le coup d'État de 1973 dans un climat tendu sur fond d'attentats

Taille du texte Aa Aa

La présidente Michelle Bachelet a rendu hommage hier au palais de la Moneda à son prédécesseur le socialiste Salvador Allende renversé il y a 41 ans par Pinochet. Elle était accompagnée d’Isabel Allende, la fille de l’ex-chef de l‘État, l’actuelle présidente du Sénat.

Pour Michelle Bachelet, elle-même victime de la dictature, ces cérémonies doivent aussi servir le temps présent et l’avenir.

“Le 11 Septembre est synonyme de douleur et de pertes pour l’ensemble de notre société. C’est la date qui nous rappelle les terribles divisions de notre peuple. Cela nous rappelle aussi ce que nous ne voulons plus jamais”, déclare Michelle Bachelet, présidente du Chili.

Le 11 septembre 1973 marque le début d’une ère sombre. Le suicide du président Allende sous les bombes des putschistes sera le prélude à une répression terrible sous la botte de Pinochet. 40 000 personnes auraient été tuées, torturées ou emprisonnées jusqu’en 1990.

Un passé qui a des échos au présent. Les cérémonies sont toujours ternies par des mouvements extrémistes et alourdies cette année par l’attentat meurtrier lundi dans le métro de Santiago sur lequel plane le mystère.