DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Conférence de Paris : un soutien militaire approprié à l'Irak dans sa lutte contre l'EIIL


France

Conférence de Paris : un soutien militaire approprié à l'Irak dans sa lutte contre l'EIIL

Les pays présents à la Conférence de Paris, ce matin ont adressé un message clair de soutien aux Irakiens face au défi posé par l‘État islamique en Irak et au Levant (EIIL).
Un soutien politique et militaire approprié souligne la déclaration finale.
Parmi les 29 participants figuraient les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies. À noter une absence de marque, celle de l’Iran.

Laurent Fabius, chef de la diplomatie française :
“Le mouvement DAESH (acronyme arabe de l’EIIL), qui n’est ni un État, ni représentatif de l’Islam, est un mouvement d’une dangerosité extrême que toutes celles et tous ceux qui sont là (à Paris) considèrent nécessaire de faire reculer, puis disparaître.”

Ibrahim al-Jaafari, ministre irakien des Affaires étrangères : “une bataille aussi féroce, requiert d’unir nos moyens et nos efforts afin de traiter le problème sous plusieurs angles : militaire, politique et financier. D’autant plus que la crise a déjà fait 1,8 million de déplacés.”

Pour les participants, l’EIIL n’est pas seulement une menace pour l’Irak, mais également pour la communauté internationale. Le mouvement terroriste contrôle quelque 40 % du nord de l’Irak ainsi qu’un quart du territoire de la Syrie. La déclaration finale s’abstient néanmoins de la moindre référence au voisin syrien, où la guerre civile semble être enlisée.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Rosetta: Les scientifiques ont choisi le site d'atterrissage du robot Philae