DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Heineken a dit non à l'offre de reprise de SABMiller


entreprises

Heineken a dit non à l'offre de reprise de SABMiller

Heineken a confirmé avoir été approché par son concurrent SABMiller en vue d’une offre de reprise, qu’il a déclarée “non recevable”.

Le brasseur néerlandais a expliqué que la famille fondatrice, qui contrôle Heineken veut maintenir l’indépendance du fabricant des bières Heineken et Amstel.

La famille fondatrice détient un peu plus de 50% du brasseur néerlandais via sa holding de contrôle. Le brasseur mexicain Femsa détient une participation de 12,5%.

L’approche du sud-africain SABMiller ferait partie d’une stratégie pour se mettre à l’abri d’une OPA potentielle de son rival Anheuser-Busch InBev, le numéro un mondial de la bière.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

Roumanie : relooking dans les Telekoms