DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Libye: à la recherche de solutions politiques au milieu du chaos

Vous lisez:

Libye: à la recherche de solutions politiques au milieu du chaos

Taille du texte Aa Aa

Voilà plus de trois ans que le régime de Mouammar Kadhafi a été renversé. Et depuis la Libye ne parvient pas à se stabiliser. Pire : depuis plusieurs semaines, les violences entre milices rivales gagnent de l’ampleur.

L’envoyé spécial de l’ONU multiplie les appels au dialogue, mais ses appels paraissent étouffés par le bruit des armes.

Sur le plan politique, la situation est particulièrement confuse, avec un parlement issu des élections du 25 juin et un gouvernement, mais qui sont tous les deux contestés par les miliciens.

Les autorités ont dû s’exiler à Tobrouk dans l’est du pays pour échapper aux pressions.

Ce dimanche, une réunion internationale était organisée pour tenter de définir des perspectives politiques. Plusieurs pays de la région étaient représentés.

Mohammed Badr Aldien Zayed est un des représentants égyptiens. Il explique avoir sollicité le Conseil de sécurité de l’ONU et la communauté internationale pour qu’ils “adoptent des sanctions contre ceux qui soutiennent le terrorisme en Libye et ceux qui le pratiquent”.

Faraj Hashem est un des porte-parole du parlement. Euronews l’a rencontré en marge de cette réunion internationale. “La Libye traverse une période très difficile, explique-t-il. La capitale est hors de contrôle. Elle est entre les mains des miliciens qui ont causé beaucoup de dégâts. Ils ont sapé l’autorité de l’Etat. Ils ont nui aux civils. Ils ont détruit les aéroports ainsi que les sites de stockage pétroliers”.

Preuve de l’instabilité politique, ces manifestants qui ont défilé il y a quelques jours dans la capitale Tripoli pour réclamer la dissolution du parlement, estimant qu’il n’est pas représentatif.