DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Christian Jacob : "Valls a perdu la majorité absolue, ses jours sont vraiment comptés"

Vous lisez:

Christian Jacob : "Valls a perdu la majorité absolue, ses jours sont vraiment comptés"

Taille du texte Aa Aa

Par 269 voix pour contre 244 et 53 abstentions, le Premier ministre français, Manuel Valls, obtient la confiance des députés pour la deuxième fois en cinq mois. L’Assemblée nationale a approuvé ce mardi la déclaration de politique générale du gouvernement.

“Si avec le président de la République, nous avons souhaité demander la confiance, c‘était pour poursuivre notre route, celle du redressement de la France. Si nous ne l’avions pas fait, pendant des jours et des semaines, le questionnement sur la capacité de la majorité à poursuivre son travail aurait été au cœur des débats”, a réagit Manuel Valls.

S’il garde la confiance de l’Assemblée nationale, Manuel Valls obtient une majorité bien plus faible qu’en avril dernier. Pour le chef de file de l’opposition, c’est le signe que la majorité “explose en plein vol”.

“C’est un échec. Il a perdu la majorité absolue. Par rapport à la dernière fois, ce sont 38 voix de moins, c’est surtout en dessous des 289 voix, c’est-à-dire que ce gouvernement n’a plus de majorité. Il a une majorité relative. Quand je disais tout à l’heure que les jours de Manuel Valls étaient comptés, ils sont vraiment comptés”, a exprimé Christian Jacob, le chef de file des députés UMP.

La majorité est, en tout cas, bien fragilisée. Si les écologistes avaient majoritairement voté la confiance en avril dernier, ils se sont, cette fois-ci, abstenus à la quasi-unanimité. Les députés socialistes, “frondeurs” ont eux aussi campé sur leurs positions et ont validé leur abstention.