DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ecosse : et la reine?


Royaume-Uni

Ecosse : et la reine?

Quelle place pour la Reine Elizabeth dans une Ecosse indépendante? Couronnée en 1952, reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du nord, Elizabeth II compte parmi ses ancêtres des rois et reines d’Angleterre et d’Ecosse. Nul doute que perdre un joyau de sa couronne ne la laisse pas indifférente…

Selon la presse britannique, dimanche dernier à Balmoral, elle aurait dit: “ j’espère que les gens vont bien réfléchir à l’avenir.” Une phrase qui laisse entendre son inquiétude, mais politiquement correcte, selon cette Ecossaise :

Laura Robertson : “ La reine n’est pas sensée se prononcer sur quoi que ce soit de politique. Mais à mon avis, les gens auraient bien aimé avoir une sorte d’un avis de sa part. “

Très populaire en Ecosse, personne n’y a vu une atteinte contre son devoir de neutralité. Le constitutionnaliste Michael Keating cautionne.

“Tout commentaire de la Reine sur le fond de l’affaire serait clairement contraire à la Convention Constitutionnelle. Elle le sait. Elle a de l’expérience, et je suis certain qu’elle ne voudrait pas le faire. La Reine respecte les gens au Royaume-Uni, y compris l‘Écosse, précisément parce qu’elle n’intervient pas en politique “.

En 1999, la Reine Elizabeth préside l’inauguration solennelle du parlement écossais, créé suite au référendum sur la dévolution de pouvoirs de 1997. La souveraine s’est pliée à la volonté populaire.

“ Aujourd’hui est un jour historique pour l’Ecosse, affirme-t-elle. Il est de notre devoir solennel, dans cette chambre, et face au pays, de célébrer le moment où ce nouveau parlement prend les pleins pouvoirs au service du peuple écossais “.

Et si la reine, dont la mère était Ecossaise et où elle passe ses étés, est très attachée à l’Ecosse, l’Ecosse semble tout autant attachée à la reine, au point que le chef indépendantiste Alex Salmond a assuré qu’elle resterait le chef de l’Etat d’une Ecosse ind2pendante. Mais rien n’est moins sur pour ses descendants.

Quant au drapeau du Royaume-Uni, l’archi-connu Union Jack, quel visage aurait-il sans l’Ecosse? Dessiné il y a plus de 200 ans, il combine les couleurs des 3 saints patrons de l’Angleterre, l’Irlande et l’Ecosse. En cas d’indépendance écossaise, la croix blanche sur fond bleu de Saint André pourrait disparaître.

Or, selon les constitutionnalistes, si l’Ecosse gardait la reine, l’Union Jack pourrait rester tel quel, car il représente davantage une union de couronnes… que de nations.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Alistair Darling, "ensemble, c'est tout"