DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La France va participer aux frappes aériennes en Irak


Syrie

La France va participer aux frappes aériennes en Irak

Cet homme est un otage du groupe terroriste Etat Islamique. Journaliste britannique, il n’avait pas donné de nouvelles depuis deux ans. Il apparaît ce jeudi dans une vidéo où il affirme être prisonnier des djihadistes et où il annonce qu’il dévoilera “la vérité” sur l’EI dans “de prochains épisodes”.

Deux Américains et un Britannique ont été assassinés ces dernières semaines par l’Etat Islamique.

Les djihadistes, si l’on en croit l’Observatoire syrien des Droits de l’Homme, ont progressé sur le terrain près de la frontière turque, prenant le contrôle d’une vingtaine de villages kurdes dans le nord de la Syrie.

En Irak, non loin de Mossoul, leur capitale, les combattants de l’Etat Islamique auraient été poussés par les Peshmergas hors de plusieurs villages qu’ils occupaient.

Les Américains pourraient lancer la semaine prochaine des raids aériens sur les centres de commandement de l’EI en Syrie.

François Hollande a de son côté annoncé ce jeudi que la France participerait aux raids aériens, mais en Irak uniquement, et qu’aucun homme ne serait mobilisé au sol.

Les livraisons d’armes aux combattants kurdes peshmergas et aux militaires irakiens se poursuivent. Des cargaisons partent en ce moment de République Tchèque et d’Allemagne.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ecosse : un choix entre le coeur et la tête