DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Euro 2020 : Londres, Münich et les autres


Sport

Euro 2020 : Londres, Münich et les autres

Le voile a été levé ce vendredi sur les 13 villes choisies pour accueillir des rencontres de l’Euro 2020.

La compétition va se disputer à travers tout le Continent, conformément aux souhaits du président de l’UEFA, Michel Platini.

Sans surprise, c’est le stade londonien de Wembley qui accueillera les demi-finales et la finale.

Les quarts de finale se joueront à Bakou, à Saint-Pétersbourg, à Rome et à Münich.

Les autres villes retenues pour recevoir trois matches de poule et un huitième de finale sont Copenhague, Bucarest, Amsterdam, Dublin, Bilbao, Budapest, Bruxelles et Glasgow.

Les candidatures de Minsk, Sofia, Skopje, Jérusalem, Stockholm et Cardiff n’ont pas été retenues.

Londres plutôt que Münich

C’est donc à Londres que les quatre meilleures équipes du Continent se retrouveront à l‘été 2020 pour se disputer le titre européen.

La capitale britannique a été désignée par le comité exécutif de l’UEFA aux dépens de Münich, qui avait aussi postulé pour le lot le plus prestigieux, mais qui devra finalement se contenter de matches de poule et d’un quart de finale.

La finale de l’Euro 96, qui avait vu l’Allemagne venir à bout de la République Tchèque, s‘était jouée dans l’ancienne version de Wembley.

Le stade londonien, considéré comme l’un des temples du football, a depuis été reconstruit – en 2007 – et sa capacité portée à 90.000 places.

Wembley a notamment accueilli la finale de la Ligue des champions en 2011 et en 2013, les footballeurs lors des Jeux olympiques en 2012, et sera même utilisé l’an prochain pour la Coupe du monde de rugby.

Autre enceinte sortie de terre au cours de la dernière décennie : l’Allianz Arena.

Son locataire habituel est le Bayern Münich qui joue ici tous ses matches à domicile, à chaque fois à guichets fermés, devant 70 000 spectateurs.

A défaut d‘être le théâtre de la finale dans six ans, l’Allianz Arena pourrait l‘être quatre ans plus tard.

Selon certains journaux, l’Allemagne s’est volontairement effacée devant l’Angleterre en échange de son soutien pour l’organisation de l’Euro 2024.

La surprise Bakou

Incongru pour certains, innovant pour d’autres : le choix de Bakou suscite beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux.

La capitale de l’Azerbaïdjan est située à plus de 4 000 kilomètres de Paris ou de Bruxelles.

Il y a également quatre heures de décalage horaire avec Londres, ce qui n’est pas sans poser des questions sur la récupération des joueurs qui auront disputé là-bas leur quart de finale.

Bakou a mis les petits plats dans les grands pour obtenir la confiance de l’UEFA.

Un ambitieux Stade olympique, qui pourra accueillir 70 000 spectateurs, doit y être inauguré l’an prochain.

Coût de ce projet pharaonique : plus de 700 millions d’euros.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Voigt bat le record de l'heure