DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Irak : les partisans de Sadr dénoncent une "ingérence" américaine


Irak

Irak : les partisans de Sadr dénoncent une "ingérence" américaine

À Bagdad, une immense foule de partisans de l’influent chef chiite Moqtada Sadr protestaient ce samedi matin contre toute présence américaine en Irak. Ils dénoncent une “ingérence” des Etats-Unis alors que Washington mène des frappes aériennes contre les djihadistes de l’EI, l‘État islamique, ex EIIL, depuis le 8 août et que la France a commencé à en effectuer vendredi.

C’est également hier que le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté une déclaration unanime appelant à “renforcer et étendre le soutien au gouvernement irakien dans sa lutte contre l’EI et les groupes armés qui lui sont liés”.

Les Etats-Unis ont par ailleurs, estimé que l’Iran avait un rôle à jouer dans cette lutte, même s’il n‘était pas question de faire pour autant Téhéran participer à la coalition contre les djihadistes.

Quelque 40 pays font partie de cette coalition mobilisée par Washington, dont la France. Sa première frappe aérienne a ciblé un dépôt logistique de l’EI dans la région de Mossoul, selon les autorités françaises. Ce dépôt qui aurait contenu des véhicules, des armes et du carburant avait été repéré par les missions de reconnaissance effectuées cette semaine par l’aviation française.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Libération des otages turcs : "c'est un jour de fête pour la nation"