DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Eurasia 2014 : le palmarès

Vous lisez:

Eurasia 2014 : le palmarès

Taille du texte Aa Aa

Le film “Next to her” a remporté le Grand prix du festival du film Eurasia qui s’est tenu à Almati au Kazakhstan. Ce film israélien réalisé par Asaf Korman parle de Chelli, une jeune femme qui s’occupe de sa sœur Gabby, handicapée mentale.
Contrainte de placer sa soeur dans un institut de jour Chelli va se rapprocher d’un homme dont la présence va engendrer une fêlure dans la relation symbiotique des deux sœurs.

Asaf Korman : “Bien sûr c’est très compliqué mais cette complexité comprenait d‘étonnants moments harmonieux certes avec des disputes, des conflits mais c’est une très belle histoire d’amour avec ses conflits cette harmonie, ces disputes; C’est ainsi que ce film a été fait et finalement on a pris beaucoup de plaisir.”

La récompense pour le meilleur réalisateur est revenue à Benedikt Erlingsson pour son film “Des chevaux et des hommes”. Se racontent ici à travers le regard des chevaux, les histoires et passions qui secouent une petite communauté en Islande.
Entre conflits de voisinage, tempête de neige et chalutier russe, les chevaux font le lien entre les habitants de cette vallée aussi belle qu’isolée.

La jeune actrice Georgienne Ninatin Dalakishvili a remporté le prix de la meilleure actrice pour son rôle dans le film “Star” réalisé par Anna Melikyana. Elle interprète une jeune fille qui rêve de chirurgie esthétique pour devenir une star…

Tinatin Dalakishvili : “Pour être honnête, d’une façon c’est difficile de jouer un rôle mais d’une autre c‘était vraiment une grande expérience que de travailler avec Anna. Je l’adore, c’est vraiment quelqu’un de bien.”

Le prix du meilleur acteur est venu en fait aux quatre acteurs principaux du film estonien et géorgien “Tangerines”.

Il s’agit là d’un film anti guerre écrit et réalisé par le Géorgien Mikhail Meskhi, quatre émigrants estoniens se retrouvent pris dans le conflit qui a opposé Géorgiens et Abkhazes en 1990.

Le film “Adventure” du Kazakhe Nariman Turebayev a reçu le prix Fipresci remis par les journalistes.

Un garde rencontre une jeune femme après que celle-ci a été agressée. Alors que cette dernière lui avoue attendre chaque soir le retour de son amant, une relation naît entre eux. Le film est librement adapté du livre de Dostoïevski “Les nuits blanches”.

Nariman Turebayev : “On a un mélange très intéressant entre la littérature russe classique et notre mentalité kazakhe. L’histoire a été produite comme un produit unique avec un message compréhensible par tous.”

Wolfgang Spindler, Euronews : “Les films qui ont été montrés ici au Festival du film international ont été primés par le jury international pour leur qualité. En tout quatre prix sont revenus à des films réalisé au Kazakhstan, un grand succès pour la production nationale.”