DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Lutte contre l'EIIL : l'Iran envoie des messages contradictoires


Iran

Lutte contre l'EIIL : l'Iran envoie des messages contradictoires

A l’occasion du 34e anniversaire du début de la guerre Iran-Irak, le président Hassan Rohani s’est dit prêt à aider les peuples de la région à faire face aux terroristes. La coopération de Téhéran à la lutte contre les jihadistes de l’Etat islamique en Irak et au Levant reste floue. L’Iran a déjà apporté son aide aux gouvernements syrien, irakien, et aux Kurdes irakiens pour combattre le groupe jihadiste, mais refuse officiellement de faire partie de la coalition internationale menée par les Etats-Unis.

“Les peuples de la région remettront les terroristes à leur place. Ils résistent et résisteront face aux terroristes. Nos forces armées et le gouvernement de la République islamique les aideront partout dans cette bataille” a déclaré Rohani avant de partir pour New York, où il doit prononcer un discours à l’Assemblée générale de l’ONU, jeudi.

A New York, Téhéran participe à des pourparlers sur son programme nucléaire en vue d’une levée des sanctions. Lutter ou non contre les jihadistes en Irak et en Syrie aux côtés des Etats-Unis pourrait être un moyen de pression non officiel dans ces discussions.

Même si Téhéran accuse les Occidentaux et certains pays de la région d’avoir créé l’EIIL pour renverser le régime de Bachar al-Assad, son principal allié régional contre Israël.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Amazon en grève en Allemagne