DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Leonardo di Caprio plaide pour le climat devant l'assemblée des Nations Unies

Vous lisez:

Leonardo di Caprio plaide pour le climat devant l'assemblée des Nations Unies

Taille du texte Aa Aa

C’est le plus grand sommet international pour le climat. Plus de 120 chefs d’Etat et de gouvernement sont réunis à New York au siège des Nations Unies. Objectif, négocier un accord contraignant, à signer à la Conférence de Paris dans un an, pour une entrée en vigueur en 2020.

La nécessité absolue, c’est toujours la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

“Dans des villes partout dans le monde, des milliers de gens appellent à l’action. Ils ont exigé que les dirigeants prennent des décisions. Nous ne sommes pas là pour parler, nous sommes là pour faire l’histoire, aujourd’hui. Merci pour votre gouvernance, merci”.

Quelques célébrités sont montées à la tribune, dont Leonardo di Caprio, récemment nommé par l’ONU Messager de la paix pour le climat :

“Nous devons mettre une étiquette de prix sur les émissions de gaz carbonique, et éliminer les subventions d’Etat pour toutes les compagnies d’hydrocarbure. Nous devons mettre fin au système du chèque en blanc dont les pollueurs industriels bénéficient au nom de l‘économie de marché. Ils ne méritent pas les dollars de nos impôts, ils doivent nous rendre des comptes, car l‘économie elle-même s’effondrera si nos éco-systèmes meurent”.

Créé en 2009, le Fonds vert pour le climat manque cruellement de fonds, justement. Ban Ki-Moon a demandé aux nations de le renflouer. Paris et Berlin ont promis un milliard d’euros.