DERNIERE MINUTE

Pas de nouvelle loi espagnole sur l'avortement

Vous lisez:

Pas de nouvelle loi espagnole sur l'avortement

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement espagnol a finalement fait machine arrière sur l’avortement, et le ministre de la Justice, Alberto Ruiz-Gallardon, a donné sa démission.

le projet de loi, en discussion depuis 2011, aurait fait de l’Espagne l’un des pays européens les plus restrictifs dans ce domaine.

Le texte a divisé jusque dans la majorité gouvernementale :

Mariano Rajoy, Premier ministre espagnol :
En tant que premier ministre, j’ai pris la décision la plus sensée, celle de retirer le projet de loi. Nous allons continuer à travailler pour la cohésion, car nous ne voulons pas d’une loi qui soit abrogée quand le prochain gouvernement prendra le pouvoir”.

Le texte, qui n’aurait permis à une femme d’obtenir une IVG qu’en cas de viol ou de mise en danger de sa santé, a jeté des centaines de milliers d’Espagnols dans la rue.

Gaspar Llamazares, de la Gauche Unie :
“Finalement, ils n’ont pas réussi à imposer la morale de l‘église catholique à une société qui est de plus en plus pluraliste, et qui reconnaît le droit de chaque femme à décider de sa maternité”.

Mariano Rajoy a tout de même indiqué son intention de modifier la loi en vigueur pour que les jeunes filles de moins de 18 ans ne puissent pas avorter sans accord parental.