DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie : à la rencontre des réfugiés kurdes ayant fui la Syrie

Vous lisez:

Turquie : à la rencontre des réfugiés kurdes ayant fui la Syrie

Taille du texte Aa Aa

Par milliers, les Kurdes syriens ont fui leur pays ces derniers jours face à l’avancée des djihadistes. La Turquie voisine a ouvert ses frontières à ces déplacés. Ils sont ainsi nombreux à s‘être installés dans la ville de Suruç dans le sud-est de la Turquie, à quelques kilomètres à peine de la frontière.

En attendant la construction de camps spécifiques, les réfugiés sont accueillis dans les bâtiments publics de la commune. Mais la population locale s’inquiète de cet afflux massif de réfugiés.

Ainsi cet habitant qui dit qu’il a peur de perdre son emploi car, selon lui, les réfugiés constituent une main d‘œuvre beaucoup moins chère. D’où l’urgence, à ses yeux, de construire un vrai camp pour ces réfugiés et de leur fournir de quoi manger.

Depuis le début de la guerre en Syrie, la Turquie a accueilli près d’1,3 millions réfugiés syriens. Et le mouvement s’est accentué ces dernières semaines avec l’avancée des djihadistes.

“Nous faisons tout notre possible pour venir en aide à ces gens, explique Celalettin Güvenç, le maire de la ville. Et nous comptons sur la participation de tous dans cet effort.”

Le gouvernement turc s’emploie à faire parvenir de l’aide humanitaire, avec le soutien du Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR).

“Pour ces réfugiés qui ont fui la Syrie face à la menace djihadiste, des camps sont en train d‘être construits, explique l’envoyé spécial d’euronews à Suruç Bora Bayraktar. Pour tous ceux qui arrivent, c’est une nouvelle vie qui commence. Mais personne ne sait combien de temps cela va durer.”