DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'artiste dissident chinois Ai Weiwei "libre" d'exposer à Alcatraz


monde

L'artiste dissident chinois Ai Weiwei "libre" d'exposer à Alcatraz

Si plusieurs films ont été tournés dans la célèbre prison d’Alcatraz, c’est la première fois qu’un artiste contemporain investit les lieux. Tour à tour sculpteur, photographe, architecte ou encore blogueur, l’artiste dissident chinois Ai Weiwei présente dans ce lieu mythique une exposition dédiée aux prisonniers politiques.

“Il a pensé que le site était vraiment approprié, pas seulement pour l’histoire du centre de détention mais aussi pour celle de la protestation”, explique Cheryl Haines, commissaire d’exposition et directeur exécutif de FOR-SITE foundation.

Du réfectoire aux cellules des prisonniers en passant par le quartier psychiatrique, Ai Weiwei nous emmène dans les profondeurs d’Alcatraz. L’artiste sonde ce lieu dont on ne s‘évade pas.

“Les touristes connaissent une partie de l’histoire du pénitencier fédéral, celle liée à l’incarcération d’Al Capone et de gangsters. Ai Weiwei va plus loin en abordant le sens même de l’incarcération, ce que signifie être détenu, ce que sont les droits de l’Homme et l’emprisonnement politique”, analyse Greg Moore, Pdg du Golden Gate National Parks Conservancy.

Ai Weiwei n’a pas eu le droit de se rendre aux Etats-Unis pour apprécier la réalisation finale de son projet. Il est assigné à résidence depuis 2011 pour fraude fiscale. La Chine n’a consenti à aucune dérogation.

“Il existe des lois en Chine. Et les cas relevant d’une entrée ou d’une sortie du territoire sont traités selon les règles et procédures d’immigration de notre pays”, a dit la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Au total, cette exposition est composée de sept installations majeures dispersées aux quatre coins de l‘île. Elle est à découvrir jusqu’en avril 2015.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Nigéria n'est plus touché par le virus Ebola selon son président