DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La réaction de Paris après la mort tragique d'Hervé Gourdel, exécuté par des jihadistes en Algérie


France

La réaction de Paris après la mort tragique d'Hervé Gourdel, exécuté par des jihadistes en Algérie

Sur tout le territoire français, les mesures de sécurité sont de nouveau renforcées dans les transports et les lieux publics.
Des frappes aériennes contre l’organisation Etat islamique en Syrie sont maintenant envisagées après de nouvelles opérations en Irak.
Et La France est prête à apporter son soutien à tous les Etats qui en feraient la demande pour combattre la menace des jihadistes étrangers.

C’est ce qui a été décidé ce matin lors du conseil de défense réuni en urgence sous la présidence de François Hollande.

A la sortie, le Premier ministre Manuel Valls a ajouté :

“La France ne cédera jamais, la France ne se laisse pas intimider. C’est notre réaction et c’est ce que nous devons à ce compatriote qui a été ainsi assassiné.”

Le président du Conseil français du culte musulman, Dalil Boubakeur, a appelé la communauté musulmane et ses amis à se rassembler dès demain, vendredi, devant la Mosquée de Paris pour “dénoncer l’horreur barbare et sanguinaire des terroristes qui, au nom d’une idéologie mortifère, pervertissent l’islam et ses valeurs”.

A Belleville, à Paris, certains Français musulmans ont peur :
“C’est nous qui allons en payer le prix ici, nous tous. C’est leur faute et nous allons en payer le prix”.

C’est justement pour éviter un amalgame ignoble entre ce que défendent ces jihadistes meurtriers et les musulmans de France que ce rassemblement est vu comme primordial par les autorités du culte musulman.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

"Not in my name" : des musulmans se mobilisent contre les jihadistes en Irak et en Syrie