DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Les militants de l'EI ne font que le mal" !

Vous lisez:

"Les militants de l'EI ne font que le mal" !

Taille du texte Aa Aa

Dans un camp de réfugiés à Suruç, au sud-est de la Turquie, nombreux sont ceux qui arrivent de Kobani, une ville syrienne située en territoire kurde, juste à la frontière.

Ils ont tout abandonné pour échapper aux jihadistes de l’autoproclamé État islamique.

“Les jihadistes sont entrés dans notre village et les habitants se sont retrouvés dans une situation misérable. Tout le monde avait peur et les gens ont commencé à fuir. Qu’est-ce que ces enfants leur ont fait ? Ils étaient terrorisés. Ils nous ont attaqués avec des bombes et des tanks. Le peuple n’a rien à voir avec la guerre, mais c’est lui qui meurt.
La situation est tellement difficile. Ici, ils essaient de prendre soin de nous, mais pour les enfants, c’est trop dur. Nous ne pouvons que nous asseoir et attendre”, raconte Mustafa Misto, un réfugié kurde.

“Les militants du groupe État islamique ont volé notre bétail, ils ont tout pillé. Nous avons quitté notre maison et notre ferme. Ils ont tout brûlé. Ils ont blessé nos bébés, ils ne font que le mal !”, ajoute la sœur de Mustafa.

Selon les autorités turques, après quatre jours d’un exode massif, le flot des Kurdes de Syrie au seul point de passage encore ouvert aurait ralenti. Au total, quelque 140 000 kurdes se sont déjà réfugiés en Turquie.