DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Chasseurs de Comètes : "l'atterrissage est un moment très important"

Vous lisez:

Chasseurs de Comètes : "l'atterrissage est un moment très important"

Taille du texte Aa Aa

Rosetta surveille sa proie. Bientôt le petit module Philae se détachera de la sonde pour tenter d’atterrir en novembre prochain sur la comète 67P Churyumov–Gerasimenko.
Rosetta a rejoint la comète au mois d’août. Depuis la sonde européenne n’a cessé de numériser la carte en détail.
Les scientifiques de l’ESA ont choisi un site d’atterrissage pour Philae, près de la tête de cette comète qui a une forme de canard en plastique.

Toute l’année, notre magazine, Space, a suivi la mission Rosetta. Et ce mois-ci, notre équipe s’est rendue au centre ESA de Madrid pour rencontrer les coordinateurs des opérations scientifiques, Laurence O’Rourke et Michael Kueppers.
Au jour-le-jour, ils gèrent les différentes demandes des équipes scientifiques qui ont développé les instruments de Rosetta, s’assurant que le temps passé par la sonde auprès de la comète est utilisé au mieux.
Actuellement tout le monde se concentre sur l’opération d’atterrissage du module Philae sur la comète.

Laurence O’Rourke, coordinateur des opérations scientifiques de Rosetta, ESA :
“Ce qui est délicat, ce sont, bien sûr, les inconnues. Chaque jour, l’objet est de plus en plus en vie, il produit plus de gaz et plus de poussières.”

Michael Kueppers, coordinateur des opérations scientifiques de Rosetta, ESA :
“La zone d’atterrissage a été choisie, et bien sûr, nous espérons que ce sera un succès. Évidemment, il y a beaucoup de risques, mais je pense que ce sera un succès.”

Laurence O’Rourke, coordinateur des opérations scientifiques de Rosetta, ESA :
“L’atterrissage en lui-même est un événement important. Nous allons envoyer le module d’atterrissage à une certaine distance. Il dira au revoir à la sonde-mère qui l’a emmené aussi loin, et au bout d’une heure à peu près, il commencera à envoyer des images, et donc capter le signal de l’atterrisseur sera très important.”

Larry et Michael adressent un message personnel à Rosetta :

Laurence O’Rourke, coordinateur des opérations scientifiques de Rosetta, ESA :
“Eh, Rosetta, tu te trouves à des centaines de millions de kilomètres d’ici, mais ne t’inquiètes pas, tu ne vas pas t‘écraser sur la comète, parce que nous savons exactement où tu te rends. Alors continue de travailler, reste en vie, et continue de nous envoyer ces données et merveilleuses images. “

Michael Kueppers, coordinateur des opérations scientifiques de Rosetta, ESA :
“Rosetta, ce fut un long voyage, mais tu es arrivée. Nous avons confiance en toi, et ce sera un beau voyage jusqu‘à la fin de la mission. “