DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les auteurs de BD égyptiens espèrent sortir de l'ombre

Vous lisez:

Les auteurs de BD égyptiens espèrent sortir de l'ombre

Taille du texte Aa Aa

C’est une première en Égypte. Une semaine de la bande dessinée est organisée au Caire et à Alexandrie, afin de promouvoir un genre encore peu connu du grand public. Le manque de communication et de soutien dans le pays pour ce que l’on appelle ‘‘le neuvième art’‘, n’a pas empêché l‘émergence d’une génération d’auteurs et d’illustrateurs égyptiens. À travers cet événement, ils espèrent sortir de l’ombre.

‘‘Il y a beaucoup d’artistes en Égypte qui font de la bande dessinée, mais malheureusement, ils ne peuvent pas être publiés. On espère que ce sera le cas un jour’‘, souligne l’artiste Mouna Albaghdadi.

Outre des auteurs égyptiens, l‘évènement réunit des artistes et éditeurs français ou allemands pour une rencontre des cultures et des styles. L’occasion aussi d‘échanger sur les thématiques.

Rencontre avec Jean-Pierre Mercier, conseiller scientifique au Musée de la bande dessinée d’Angoulême : ‘Le fait que la BD donne des points de vue de vrais artistes, c’est très intéressant’, dit-il. Personnellement, je suis stupéfait par la maturité de tous ces jeunes auteurs.’‘

Nous découvrons aussi les nouvelles techniques d’illustration, comme la bande dessinée en 3D.

Cette semaine de la BD est notamment organisée par le Goethe Institut et l’Institut français d‘Égypte.

De notre correspondant Mohammed Shaikhibrahim : “Chaque pays a sa propre histoire, sa propre expérience. La plupart des dessins, exposés ici, reflètent les problèmes quotidiens des citoyens égyptiens. Le travail artistique permet au spectateur de devenir partie prenante de l’Histoire.”