DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Russie fustige l'Occident à l'Onu


monde

La Russie fustige l'Occident à l'Onu

A la tribune des Nations unies, c’est une Russie très critique contre l’Occident. Le ministre russe des Affaires étrangères a fustigé l’interventionnisme militaire américain, notamment en Syrie. Sergueï Lavrov en détaille les deux raisons :

“La lutte contre le terrorisme devrait être basée sur la loi internationale. Agir contre la charte de l’Onu ne peut pas assurer le succès de nos efforts communs. De plus, la bataille contre le terrorisme sur le territoire syrien doit se faire en coopération avec le gouvernement syrien qui a annoncé être prêt pour cela très clairement”.

Plus largement, la Russie, dans une allusion claire à l’Ukraine, critique les changements dans l’ordre mondial, et pointe du doigt les Etats-Unis et l’Union européenne : “L’Occident a pris des directions pour restructurer l’lumanité selon ses propres standards qui sont loin d‘être inoffensifs. Les Etats-Unis et l’Union européenne ont crié victoire après la guerre froide, puis ils ont annoncé le début de ce qu’ils appellent “la fin de l’histoire”. Et bien après tout cela ils se sont focalisés sur l‘élargissement de l’espace géopolitique dont ils ont pris le contrôle. Et ils ne tiennent pas compte de l‘équilibre des intérêts de toutes les nations européennes.”

S‘éloignant un peu plus de l’Occident, , la Russie opère un rapprochement avec la Chine. Objectif : coopérer dans les domaines économique, énergétique, et s’imposer ensemble dans le maintien de la paix dans le monde.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Airshow : Athènes lève les yeux au ciel