DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nucléaire iranien : huit jours de discussions qui n'ont servi à (presque) rien


Iran

Nucléaire iranien : huit jours de discussions qui n'ont servi à (presque) rien

Aucun accord en vue sur le nucléaire iranien, aucune avancée significative dans les négociations, bref, le dossier est au point mort et la date du 24 novembre prévue pour trouver un accord semble de plus en plus irréaliste.

Après huit jours de négociations à New York, les sanctions internationales sont toujours maintenues, faute pour l’Iran de prouver qu’il ne cherche pas à se procurer l’arme nucléaire.

Hassan Rohani, président iranien :
“L’Iran n’abandonnera jamais son droit à poursuivre une activité nucléaire civile pacifique. Tout texte qui ne reconnaîtrait pas de manière officielle notre droit à poursuivre l’enrichissement d’uranium ne pourrait pas être considéré comme légitime de notre côté”.

Hassan Rohani a aussi appelé à la fin des sanctions contre son pays.

L’uranium faiblement enrichi alimente des centrales électriques, mais enrichi à un niveau élevé il peut servir à fabriquer une bombe.

L‘écart des positions reste considérable et concerne les bases même du problème, ce qui fait craindre encore des mois, voire des années de discussions stériles.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des centaines de Kurdes passent la frontière turco-syrienne