DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ouverture du procès du groupe Sharia4Belgium à Anvers


Belgique

Ouverture du procès du groupe Sharia4Belgium à Anvers

C’est sous très haute sécurité que 46 personnes sont jugées depuis ce lundi devant le tribunal correctionnel de la cité belge.
Parmi elles, 16 prévenus dont la figure du groupe Fouad Belkacem comparaissent comme dirigeants d’une “organisation terroriste” et risquent jusqu‘à 20 ans de prison. Pour le procureur, “il y a des indices sérieux que ce mouvement a incité à la violence à travers ses messages de haine et qu’il est lié à l’organisation Etat islamique”.

Belkacem exerçait une énorme influence sur ses troupes selon les déclarations de Jejoen Bontinck. Ce belge qui a 19 ans aujourd’hui et s’est converti à l’islam affirme qu’il considérait Belkacem comme son “leader spirituel”. Accusé pour avoir passé 8 mois en Syrie. il a été “exfiltré” par son père et s’est porté partie civile. Bontinck explique avoir été séquestré et torturé en Syrie. Son père déclare que son fils “est à la fois suspect, victime et un témoin-clé dans cette affaire. Il récuse toute idée de peur”.

Le groupe Sharia4Belgium a été crée en 2010 à Anvers par de jeunes musulmans radicalisés. Ils disent l’avoir dissout il y a deux ans mais d’anciens membres sont accusés d’avoir continué à recruter et d‘être les plus grands pourvoyeurs de combattants pour le jihad en Syrie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Pays-Bas : 3 personnes tuées par un "monster truck"