DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Les hommes en noir" de la troïka, de retour à Athènes


économie

"Les hommes en noir" de la troïka, de retour à Athènes

Ils sont de retour à Athènes : les représentants de la troïka des créanciers de la Grèce : Union européenne, FMI et Banque centrale européenne.
“Les hommes en noir”, comme certains les appellent en raison des réformes difficiles qu’ils imposent au gouvernement grec depuis des années, sont venus mardi rencontrer le ministre grec des finances pour la dernière vérification en date de la progression des réformes économiques mises en place dans le cadre du budget 2015.

“Le Fonds monétaire international, c’est une grosse épine pour le gouvernement grec qui espère qu’il s’agit là du dernier audit de ses reprsésentants à Athènes. Avec un excédent budgétaire primaire solidement ancré au dessus de l’objectif fixé, l’exécutif grec veut se tenir éloigné d’une nouvelle aide du FMI. Mais le processus d’affranchissement sera long, affirme Symela Touchtidou de notre bureau d’Athènes”.

Sur les huit premiers mois de l’année, le surplus budgétaire primaire de la Grèce – c’est à dire non compte tenu du remboursement de la dette – approche les deux milliards d’euros, malgré une économie toujours en récession : -0,3% au deuxième trimestre, et un chômage qui touche encore 27% de la population active.

Le gouvernement grec espère bien sortir des remboursements de créances en mars 2016 date du dernier versement du FMI. Ce sera chose faite fin 2014 en ce qui concerne l’Union européenne.

La Grèce aura bénéficié d’une aide de 240 milliards d’euros et ne compte pas en demander d’autre, plaçant alors ses espoirs dans les marchés financiers.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Aide d'Etat illégales : Bruxelles précise ses soupçons à l'Irlande