DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Festival du Film de Zurich fête ses 10 ans


cinema

Le Festival du Film de Zurich fête ses 10 ans

En partenariat avec

Pour cette dixième édition, une pléiade de stars ont répondu présentes. Cate Blanchette, Benicio del Toro et Antonio Banderas entre autres.

Depuis quelques années, le festival zurichois a trouvé sa place parmi les festivals de cinéma européens. S’il attire de plus en plus de célébrités, ça n’a pas toujours été comme ça.

À sa création en 2005, le festival du film de Zurich avait pour objectif de mettre l’accent sur le cinéma germanophone, il est devenu aujourd’hui un événement incontournable dans le paysage cinématographique international. Le budget qui lui est alloué cette année avoisine les 7 millions et demi d’euros.

“Si au début, nous avions eu un gros budget, nous aurions visé haut, car il est difficile de gérer un festival. Mais quand vous n’avez pas trop d’argent, vous ne pouvez pas voir à si grande échelle et finalement, c’est mieux”, explique le fondateur et co-directeur du festival, Karl Spoerri.

Le cinéma suisse participe évidemment aux festivités. Projeté en avant-première et hors compétition, “A Viking Saga” de Claudio Fäh avec Tom Hopper et Ryan Kwanten.

Une bande de guerriers Vikings partie piller la Bretagne fait naufrage non loin des cotes écossaises. Coincés en territoire ennemi, ils vont tenter d’attendre la place-forte de Danelag alors que le Roi d’Ecosse lance des mercenaires sanguinaires sur leurs traces.

À l‘écran, des stars originaires d’Irlande, du Royaume-Uni, d’Allemagne et aussi d’Australie. “A Viking Saga” est considérée comme la première superproduction européenne à sortir depuis des décennies.

“Il est temps pour nous de conter nos propres histoires. Je pense que pendant des décennies les Américains ont raconté nos histoires, car nous n‘étions pas en mesure de le faire, faute de budget. Mais si nous pensions Européens, nous pourrions faire de plus gros films, des films divertissants qui racontent nos histoires”, dit l’acteur Ken Duken.

“Je pense que c’est aussi une question de confiance mise dans la capacité à rivaliser avec ce marché géant que nous pouvons percer. Nous pouvons trouver le talent et l’ambition pour faire des choses de ce genre. Davantage de personnes devraient avoir le courage de faire des films comme celui-ci”, ajoute l’acteur Tom Hopper.

Autre film présenté lors de cette édition, “Automata”, réalisé par l’Espagnol Gabe Ibáñez. Un film de science-fiction porté par Antonio Banderas qui se retrouve pour l’occasion confronté aux lois de la robotique.

Le 10e Festival du film de Zurich se termine le 5 octobre.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

"Dracula Untold" : de Vlad III de Valachie à Dracula