DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les enfants de plus en plus vulnérables face à Ebola

Vous lisez:

Les enfants de plus en plus vulnérables face à Ebola

Taille du texte Aa Aa

Les conséquences de l‘épidémie d’Ebola se font particulièrement ressentir sur les enfants. L’Unicef vient de lancer une alerte sur le problème des orphelins. Au Liberia, en Guinée et en Sierra Leone, ils seraient ainsi plus de 3.700 à avoir perdu un voire leurs deux parents. Pire encore, ils sont de plus en plus stigmatisés et abandonnés par une société, qui redoute d‘être contaminée.

Selon l’OMS, les enfants représentent 15 % des décès liés à Ebola. Dans la rue, des endroits pour se laver les mains leur sont spécifiquement dédiés. Car, ils sont particulièrement exposés au virus, comme l’explique cette responsable d’une association spécialisée dans l’aide à l’enfance.

“Les enfants jouent toujours dehors. Ils se touchent, ils s’embrassent, même si vous leur dites de ne pas le faire. Ils jouent au football. On les voit tous les jours faire ce genre de choses. Il est donc important de les éduquer’‘ souligne Zainab Tunkara Clarkson, de l’ONG Murray Tong Pikin.

L‘éducation constitue un autre problème, car de nombreuses écoles restent fermées. En Sierra Leone, le gouvernement a proposé que les enfants apprennent leurs leçons via une émission de radio. Le responsable du projet au ministère de l‘Éducation justifie une telle opération.

“Nous avons perdu plus de 22 enseignants dans ce combat contre le virus Ebola, souligne Brima Michael Turay ; on peut donc imaginer ce qui se serait passé si nous avions laissé les écoles ouvertes. Ces enseignants auraient été en contact avec les élèves et Dieu seul sait combien d’enfants auraient contracté la maladie et combien de familles auraient également été infectées. C’est la raison pour laquelle nous avons fermé les écoles.’‘

L’Unicef craint une explosion du nombre d’orphelins d’ici la fin du mois. L’organisation onusienne s’inquiète également du manque de soins apportés aux enfants qui sont affectés par le virus. Elle a lancé un appel aux dons de 200 millions de dollars. Jusqu‘à présent, elle n’a reçu qu’un quart de cette somme.