DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La gelée de la péremption...

Vous lisez:

La gelée de la péremption...

Taille du texte Aa Aa

Le gaspillage alimentaire est encore beaucoup trop important. Une meilleure logistique, et de meilleurs comportements devraient améliorer la situation, et d’autres petites inventions aussi comme ce qu’a proposé une étudiante à design d’Uxbridge au Royaume Une, Solveiga Pakstaite : “Il s’agit d’un label de péremption qui met à jour son statut en fonction de l‘évolution de la nourriture dans son emballage. En fait c’est une copie de la fraîcheur des produits, j’ai simplement mis une couche de gélatine sur une surface bombée. J’ai choisi la gélatine parce que c’est une substance naturelle et qu’elle se dégrade comme le ferait la nourriture et aussi parce que la gélatine est tout d’abord solide et qu’elle a la propriété de devenir liquide dans le temps. Donc quand on fait passer son doigt sur cette surface on peut sentir si la nourriture est encore bonne ou pas.”

La décomposition de la gelée s’opère donc à la même vitesse que les aliments. En faisant varier sa concentration on peut ainsi l’appliquer à tout type de nourriture mais les applications ne s’arrêtent pas là.

Solveiga Pakstaite : “On peut l’appliquer à tout ce qui est périssable, et pas uniquement de la nourriture, on peut l’appliquer à des transports d’organes, pour s’assurer que les conditions de température ont été respectées. Cela peut s’appliquer à des médicaments qui doivent être rapidement utilisés, à tout ce qui a en fait une date de péremption à condition qu’il s’agisse de délais courts.”

Mais rien ne vaudra une meilleure gestion des stocks pour éviter un gaspillage qui s‘élève à un tiers de la production totale d’aliments…