DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un témoignage effrayant : Amsha, victime des djihadistes de l'organisation Etat Islamique


Irak

Un témoignage effrayant : Amsha, victime des djihadistes de l'organisation Etat Islamique

Elle a subi le calvaire des djihadistes.

Amsha a 19 ans, déjà mère d’un petit garçon de quelques mois, le 03 août dernier, elle est capturée dans le nord irakien, par les combattants de l’organisation Etat islamique.

Son mari est d’abord exécuté, sous ses yeux. Elle est ensuite, enfermée, dans un entrepôt, à Mossoul avec des centaines d’autres femme yazidis comme elle.

Les djihadistes, n’avaient plus qu‘à venir se servir….elle a réussi a s‘échapper, grâce à l’intervention d’un villageois, et raconte l’horreur qu’elle a vécu.

“ Une femme yézidie était destiné à 10 musulmans de lEtat Islamique, dit-elle. On était vendu pour 10 ou 12 dollars. Qui pourrait accepter çà? Est-ce que Dieu peut accepter ça ? C’est un déshonneur de violer une femme, mais quand elle est violé par 10 hommes, qu’est ce que c’est ? Ce sont des animaux, ce ne sont pas des êtres humains. A cause d’eux j’ai peur tout le temps.”

Plusieurs femmes yazidies, auraient réussi à cacher des téléphones portables.
comme en témoigne cette autre femme, dont la famille a été capturée aussi.

“Il y a 3 jours, j’ai parlé à ma mère, Elle enterre son téléphone pour qu’on ne le trouve pas. Parce que les djihadistes fouillent et s’ils le trouvent, c’est une balle dans la tête. A mon avis je pense qu’ils ont trouvé celui de ma sœur. Cela fait 12 jours qu’elle ne nous a pas appelé”.

Les Nations-Unies accusent l’organisation de l’ Etat Islamique, d‘épuration ethnique contre la minorités yazidie.

Plusieurs centaines de femmes seraient encore prisonnières des djihadistes en Irak et en Syrie, victimes d’une organisation à grande échelle d’esclavage sexuel.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Massacre de Srebrenica: que savait Karadzic ? Rien, selon sa défense