DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Opération Anaconda : l'Otan se prépare en cas d'agression russe


Le bureau de Bruxelles

Opération Anaconda : l'Otan se prépare en cas d'agression russe

La crise en Ukraine incite l’Otan à renforcer les frontières de l’Europe de l’Est.
L’Alliance atlantique est prête à réagir via des opérations militaires. Un exercice militaire grandeur nature baptisé Anaconda s’est tenu vendredi sur la côte polonaise. Ici il s’agit de se battre contre des groupes infiltrés.
Des soldats en uniforme, sans insigne militaire, la Crimée en a vu avant qu’elle ne soit annexée par la Russie. L’OTAN n’entend pas suivre cet exemple explique le
général Hans-Lothar Domröse : “Comme vous pouvez le voir, nous portons des uniformes réguliers, avec nos insignes, que nous soyons Polonais, Allemands ou Américains. Nous ne nous cachons pas, nous sommes de vrais soldats. Nous ne menaçons pas, nous protégeons seulement” .

12 500 soldats de l’Otan issus de neuf pays, dont le Canada et les États-Unis participent à l’exercice qui se tient près de l’enclave russe de Kaliningrad. La décision d’augmenter la présence de l’OTAN à la frontière entre l’Europe et la Russie a été prise lors du dernier sommet de l’Alliance atlantique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Moscovici plombé par le déficit français