DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Spandau Ballet en documentaire

Vous lisez:

Spandau Ballet en documentaire

Taille du texte Aa Aa

Première au Royal Albert Hall à Londres du film “Soul Boys of the Western World”.

Le petit air contagieux en fond sonore renvoie directement dans les années 80 avec ces anciens nouveaux romantiques du groupe Spandau Ballet à qui est dédié le film.

Les Blitz kids étaient une réponse d’autres working class kids à la vague punk, des romantiques qui tombaient dans la mode et la new wave. Les membres du groupe étaient à la première.

Gary Kemp : “C‘était un groupe de personnes qui sortaient d’un club, le Blitz Club à Londres et qui voulait vraiment dessiner une culture jeune et pop pour la décennie à venir.”

Tony Hadley : “C‘était un moment où la musique, la mode, uniquement trois chaînes de télé, il ne se passait pas beaucoup de choses, donc dès que quelque chose de différent arrivait les médias s’y intéressaient.”

On trouvait dans cette nouvelle vague des David Bowie et autre Roxy Music, elle rejetait l’austérité ambiante, les positions très anti mode des punks et les silhouettes devenaient androgynes.

Martin Kemp : “Il s’agissait d’hédonisme en quelque sorte. On profitait de chaque journée, on prenait du bon temps.”

Spandau Ballet, cinq amis propulsés dans la new wave, des titres mondiaux puis une séparation, des procès aussi pour de sombres questions financières et puis des retrouvailles.

Tony Hadley : “Aujourd’hui les frontières du goût dans tous les domaines ont été poussées très loin et je ne pense pas que cela aurait le même impact. Personne n’est plus choqué aujourd’hui.”

Martin Kemp : “On apprécie la compagnie de chacun, on s’amuse beaucoup, on est des frères d’arme, c’est ce que nous sommes.”

‘Soul Boys of the Western World’ le documentaire donc avec une BO prochainement attendue.