DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Star Trek, la série tournée par les fans

Vous lisez:

Star Trek, la série tournée par les fans

Taille du texte Aa Aa

Les couleurs, les tenues, une certaine lenteur aussi… et oui on est plongé dans le tournage d’un épisode de Star Trek. Sauf qu’il s’agit là d’un tournage réalisé par des Trekkies, bref des fans, des inconditionnels de la série de science-fiction.

Ils en sont déjà au douzième épisode d’une saison intitulée “Star Trek New Voyages: Phase II”. Ce nouveau voyage a commencé à la toute fin des années 90.

James Cawley est le producteur exécutif de la série, il joue aussi le rôle du captaine Kirk :
“Ils ont été téléchargés des millions de fois, je pense que celui qui a été le plus téléchargé c’est “Blood and Fire part 1 and 2” avec des millions et des millions de téléchargements. Donc c’est assez flatteur et effrayant de penser qu’autant de monde puisse faire cela.”

La série repose sur du crowdsourcing, de la production participative, elle est diffusée sur le net. Des centaines de personnes s’investissent bénévolement sur une production qui ne peut pas toujours satisfaire toutes les demandes. Andrew “Sarge” Grieb est producteur délégué de la série : “On se forme sur le tas, pendant les tournages. Chacun peut venir sans aucune connaissance sur le cinéma et à la fin du tournage il ou elle aura trouvé sa place au sein de l’organisation.”

L’attention portée aux détails est minutieuse, presque maniaque. Des plateaux, au matériel utilisé, en passant par la lumière, les peintures etc l‘équipe essaye de se rapprocher au maximum des conditions de tournages des séries originales.

Jeff Barklage, est le directeur de la photographie de ce remake participatif : “On est particulièrement intransigeants quand il s’agit de détails, on veut que ce soit exactement comme c‘était à l’origine : les ombres, les couleurs, les prises de vues, les filtres… On veut faire en sorte comme si on se retrouvait dans une machine à remonter le temps. On est revenu dans les années 60 et on tourne comme on le faisait alors.”

Hormis quelques acteurs des premiers épisodes qui font ici des caméos la plupart du casting est composé d’amateurs mais pour les rôles principaux on a fait appel à des professionnels et là aussi on fait en sorte de se rapprocher le plus possible des séries originales.

Brandon Stacy incarne Mr. Spock, ou peut-être Léonard Nimoy en train de jouer Mr. Spock. Tout ceci pourrait devenir compliqué :
“Je jongle entre deux ou plusieurs personnalités en même temps. J’ai une main qui brûle une main glacée et je sens que Spock fait la même chose.”

Dans la petite fille de Ticonderoga dans l‘état de New York, on prend son temps pour faire revivre l’Enterprise et ses occupants. Il faut compter une année pour produire un épisode de l‘écriture à la diffusion.

Mais la prod compte bien accélérer le mouvement. Elle dispose de nouveaux locaux où sont installés des permanents. De quoi répondre au mieux aux nombreux trekkies, ou trekkers qui rêvent de prendre place à bord de l’Enterprise.