DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les USA et l'UE excluent toute privatisation des services publics


monde

Les USA et l'UE excluent toute privatisation des services publics

Les services publics ne sont pas menacés par le futur accord de libre échange entre l’Union Européenne et les Etats-Unis.

C’est le principal enseignement du 7e round de discussions sur le futur accord qui vient de s’achever à Washington.

A l’issue de la rencontre le principal négociateur américain, Dan Mullaney, a répondu à ceux qui craignent une déréglementation généralisée.

“Nous avons entendu la volonté que nos négociations ne conduisent pas à la privatisation des services publics comme l’eau courante, l‘éducation, la santé…Alors nous nous réjouissons de pouvoir confirmer que les Etats-Unis n’ont pas de tel projet pour cet accord commercial et ne l’inclurons pas dans les négociations.”

Mêmes propos rassurants dans la bouche d’Ignacio Garcia-Bercero, le négociateur européen pour qui le futur accord n’est pas une menace pour les services publiques ou la protection des données.

“Rien ne sera fait qui puisse diminuer ou mettre en danger la protection de l’environnement, la santé, les consommateurs, la protection des données ou tout autre politique publique.”

“Les négociateurs ont également abordé sans convaincre le sujet controversé de la transparence” dit notre correspondant Stefan Grobe. “Les négociations ont eu lieu en secret, très peu d’informations données aux médias et personne n’a souhaiter préciser combien il y aurait encore de round de négociations.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Hong-Kong : 19 arrestations, les étudiants refusent de discuter avec le gouvernement